Visières de protection pour le COVID-19

Une entreprise déodatienne fait parler d'elle en ce moment et pour cause ! En télétravail depuis le début du confinement, CIRTES n'a pas cessé ses activités de fabrication pour venir en aide au personnel soignant du CHRU de Nancy. De quelle manière ? En adaptant son procédé breveté pour fabriquer des visières de protection contre le COVID-19. Zoom sur la Société CIRTES qui met ses connaissances et sa technologie au service de la santé publique.

Une technologie de pointe

CIRTES est spécialisée dans la Recherche&Développement de produits et procédés en Fabrication Additive. Son procédé breveté depuis 1991, Stratoconception®, se base sur la fabrication par succession de couches ou strates ; en d'autres termes, c'est de l'impression 3D. À partir d'un objet dessiné en CAO, l'imprimante crée, strate après strate, l'objet en 3D sous forme de panoplies. Chaque strate est rattachée à la suivante par des éléments d'imbrication.

visières de protection

Une entreprise engagée

Claude Barlier, le CEO fondateur de CIRTES, à l'origine de la Stratoconception®, s'est donc demandé comment son entreprise pouvait contribuer à l'effort de guerre. Reprendre un modèle de masque déjà existant ? Non. Les ingénieurs se sont donc penchés sur la question pour apporter une solution de protection la plus adaptée qui soit. La région Grand Est étant une des régions les plus touchées, les hôpitaux doivent faire face à une pénurie de matériel pourtant indispensable à la protection des personnels soignants. Soucieux de la sécurité du personnel hospitalier, les ingénieurs ont donc utilisé la Stratoconception® et particulièrement TopSolid'Strato pour concevoir et fabriquer une visière de protection VPro.Cirtes.

visières par stratoconception

Un travail avec le corps médical

Afin de répondre au mieux aux besoins du personnel soignant, Claude Barlier a pris contact avec ceux qui sont en première ligne. En collaboration avec quatre médecins de l'Hôpital Central CHRU de Nancy et CH de Saint-Dié-des-Vosges, un cahier des charges a donc été établi. Le but de l'opération étant de proposer une solution de protection efficace aux soignants, il était indispensable de travailler en coopération avec le corps médical.

Venir en aide aux soignants

Fin mars, les premières visières ont été livrées au CHRU de Nancy et l'entreprise compte bien augmenter la production pour atteindre 800 visières par jour. Ces visières sont fabriquées en PVC expansé. Il s'agit d'un plastique léger et résistant. Les visières peuvent être désinfectées et donc réutilisées. 15 minutes dans un bain d'enzymes et la visière est comme neuve. De plus, ces visières couvrant la totalité du visage permettent de ne pas utiliser de sur-lunettes de protection. Un véritable avantage quand on sait que ces lunettes ont tendance à glisser dès que le soignant est en mouvement.

fabrication de masque pour les soignants

Un élan de soutien

CIRTES a offert les premières centaines de visières au CHRU de Nancy, au CH de Saint-Dié, dans les EHPAD, …,  mais il faut désormais couvrir les coûts incompressibles. C'est pourquoi les visières sont vendues à un tarif minimal qui couvre le coût des fournitures. Un bel exemple d'une entreprise locale qui s'investit concrètement aux côtés des soignants luttant chaque jour pour nous sortir de cette situation.

Une nouvelle solution industrielle pour faire face à la demande

Les équipes de CIRTES, en partenariat avec des PME (GA2P, FIP, L'Ormont, CAT, MANUDEO) du bassin de Saint-Dié-des-Vosges, ont développé un outillage d'injection innovant pour atteindre une production en série de 9000 visières par jour. Près de 150 000 exemplaires ont été réalisés, en particulier CIRTES a été retenu pour équiper l'ensemble des kinés au plan national et TOM mais aussi le groupe Autodistribution et Cora...
L'équipe INORI a également contribué à l'opération par l'emballage numérique 3D Pack&Strat.

Nelly BOURG, Inova Web.

Comments are closed.

X